Rechercher

Note des organisateurs



Nous entrons dans des temps où règne la confusion.


Les intentions de chacun sont interprétées, les rumeurs inondent les réseaux sociaux et, en quelques jours parfois,

des camps se forment, des cabales sont lancées.


Aucun d'entre nous ne peut prétendre à une pureté sans faille. Nous sommes tous partie prenante d'un monde complexe, tiraillés par nos histoires, enfermés dans nos structures physiques et mentales. Et nous avons besoin les uns des autres pour nous sortir de ce piège collectif dans lequel l'humanité s'est enfermée.


Nous croyons que ce dont nous devons parler lors de la semaine « Agir pour le vivant » est fondamental pour l'avenir.

Et que ce dialogue ne doit pas être pollué par les conflits, les égos, les peurs ou les tentatives d'instrumentalisation.


Tous ceux qui viennent s'exprimer lors de cet événement doivent pouvoir le faire librement, sans être définis par l'image

d'un sponsor ou le jugement d'un groupe de personnes.


Ceux qui soutiennent cet événement doivent pouvoir le faire de façon sereine et désintéressée, sans mettre en danger

leur réputation et sans chercher à faire valoir leur image. Le sujet n'est pas là.


Nous sommes réunis pour explorer une question brûlante, dont les enjeux dépassent nos individualités et nos intérêts personnels : comment préserver le vivant sur cette planète.


Ce projet est au service de la rencontre et de l’échange sans limite des points de vue. Nous nous appuierons sur le dynamisme de la multitude, sur la diversité des idées et des récits, motivés par la tolérance les uns vis-à-vis des autres

et par le refus des catégories simplificatrices, pour une perception plus solide de la réalité.

Aucune initiative ne doit être négligée car le monde qui vient est entièrement à repenser.


Imaginons ensemble la nouvelle composition du monde, tissons le plus de relations possibles entre les idées, les récits

et les êtres. Refusons le monopole d’un récit unique et dominateur.

952 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

« Les rennes maigrissent pour Noël »

par David Grémillet, directeur de recherche CNRS au Centre d’études biologiques de Chizé - le 18 décembre 2021 Agir pour le Vivant : Tribune Chaque semaine sur notre site, «l’Albatros hurleur», une c

« 150 Français, et moi, et moi, et moi... »

par Lionel Bordeaux, ancien secrétaire général adjoint de la COP 21 - mis à jour le 01 décembre 2021 Agir pour le Vivant : Tribune Les mots sur le climat sont des super-héros qui sentent le pâté... P