ATELIERS
MANGER POUR ET AVEC LE VIVANT,
DANS LE PAYS D'ARLES ET LA RÉGION SUD

En partenariat avec l'Agence Bio

jeudi 25 août 2022

ouvert au public
 

#1 ATELIER BIODÉCHETS
COORDONNÉ PAR L'ASSOCIATION PETIT À PETIT

En 2024 le tri à la source et la valorisation des biodéchets seront une obligation pour tou.te.s. C'est une question centrale aujourd'hui pour toute collectivité dans sa réflexion sur la gestion et la réduction des déchets ménagers. L'association Petit à Petit, différents partenaires du territoire ainsi que la communauté d'agglomération ACCM ont lancé depuis 2017 diverses expérimentations de collecte et de valorisation des biodéchets sur la Ville d'Arles, tant auprès de particuliers que de professionnels.

Comment aujourd'hui pérenniser, développer ces nouvelles pratiques et en faire un levier de coopération entre collectivités, acteurs locaux et habitants au service de l'agriculture locale, de l'emploi nouveau et vertueux sur le territoire ? Quel modèle inventer à plus grande échelle pour valoriser les biodéchets de manière écologique, économique et sociale ?

logo v1.png

JEUDI 25 AOÛT 2022 

#2 ATELIER POUR UNE ALIMENTATION SAINE POUR TOUS ET CRÉATRICE DE QUALIFICATION D'EMPLOI
 

La question de l'alimentation, de sa relocalisation, de sa qualité et de son accessibilité est aujourd'hui une question centrale tant en termes d'cologie, que d'économie ou d'égalité des chances et de santé. L'association Petit à Petit et différentes structures œuvrent sur ces sujets sur la Ville d'Arles, afin notamment de rapprocher les publics les plus sensibles d'une alimentation saine de qualité, en travaillant à la fois avec les habitants, les producteurs locaux et les professionnels de ces métiers sur le territoire.

Comment cette question est également posée comme une question cruciale de développement local, de qualification nouvelle et vertueuse, et d'emploi sur le territoire ?

logo v1.png

JEUDI 25 AOÛT 2022

#3 ATELIER CONSERVER ET CRÉER DES SOLS VIVANTS
ANIMÉ PAR MATTHIEU BAMEULE,
AGRICULTEUR ET ENTREPRENEUR DU VIVANT

À partir de l’expérience menée par l’Université Domaine du Possible qui accompagne la Ferme Domaine du Possible et la Citadelle de Marseille dans leur remise en culture

avec Mathilde Rubinstein, Isabelle Laffont-Schwob, Léo Bouvet.

 

Partage de connaissances :

Interactions plantes-micro-organismes : un modèle de coopération pour atténuer les effets des pollutions du sol, avec Isabelle Laffont-Schwob, écologue, professeure des Universités, Aix-Marseille Université.

 

DEUX ÉTUDES DE CAS :

1. La Citadelle de Marseille

avec Mathilde Rubinstein, coordinatrice générale et Isabelle Laffont-Schwob, directrice de recherche à l’AMU.

La Citadelle de Marseille est une association installée dans un ancien fort militaire du XVIIème, classé Monument Historique, sur le Vieux Port à Marseille. La Ville de Marseille lui a confié récemment la mission de le restaurer en s’appuyant sur des chantiers d’insertion par l’emploi, et de l’ouvrir au public en développant un programme d’activités avec les citoyens. Ses trois hectares de jardins présentent des pollutions à des niveaux hétérogènes, liés aux usages historiques, et sont considérés dans le projet comme patrimoine vivant. 

L'ambition de ce premier atelier est de définir des protocoles faisant appel à des solutions durables basées sur la nature, sans excavation.

 

2. Domaine du Possible, 136 ha en polycultures-élevages certifiés Agriculture Biologique

avec Léo Bouvet, ingénieur agronome et paysan-meunier-boulanger.

La ferme se remet en production par 3 actions : écouter, comprendre, agir.

Écouter : se baser sur les analyses de sol, fosses pédologiques, analyses multicritères

Comprendre : utiliser la littérature, expertiser, prioriser

Agir : mettre en œuvre des pratiques agronomiques innovantes, favoriser la diversité dans le vivant

L'ambition de ce premier atelier est de définir des protocoles faisant appel à des solutions durables et fondées sur la nature pour protéger la biodiversité et régénérer la vie des sols.

`

Balade botanique : 

30 minutes dans la Ferme Domaine du Possible avec Isabelle Laffont-Schwob

logo v1.png

JEUDI 25 AOÛT 2022

#4 ATELIER AGROFORESTERIE SYNTROPIQUE
EN MÉDITERRANÉE

ANIMÉ PAR EMILIE ROUSSELOU,
DIRECTRICE DE L'UNIVERSITÉ DOMAINE DU POSSIBLE ET CO-FONDATRICE DE LA FERME SPIRULINE ARC-EN-CIEL

À partir de l’expérience menée par l’Université Domaine du Possible et les Sentiers de l’Abondance, dans le cadre du projet Leader MediTREEranée, transition en agroforesterie biologique et régénérative en Pays d’Arles.

avec Steven Werner et Maxime Delevaux, et en présence d’Ernst Zurcher.

Partage de connaissances :

Favoriser l'essaimage de systèmes agroforestiers innovants en Méditerranée, dont la syntropie, ancrée sur les cultures emblématiques du territoire (PPAM, maraîchage, vigne, olive, fruitiers et amandiers) destinées à des paysans, arboriculteurs ou jardiniers professionnels ou citoyens. 

avec Steven Werner, paysan, formateur en syntropie, consultant.

ÉTUDE DE CAS : 

Parcelle de lignes syntropiques plantées en mars 2022 dans le cadre du projet Leader MédiTREErannée, porté par l’Université Domaine du Possible et Les Sentiers de l’abondance, en partenariat avec Dioscorea, Chambre d’Agriculture 13, Parc de Camargue, Parc des Alpilles, GR CIVAM, Agroof, GRAB, EPL des Alpilles, Adear, EPLEFDA Saint Remy de Provence

 

Balade botanique : 

30 minutes de visite de la parcelle expérimentale du Domaine du possible avec Maxime Delevaux, ingénieur agronome et arboriculteur. 

logo v1.png

JEUDI 25 AOÛT 2022